Médiation

Médiation

Qu’est-ce qu’une médiation ?

C’est la création d’un espace qui a pour but de favoriser et/ou restaurer le dialogue dans des situations de tensions, d’incompréhensions, d’indifférences, voire de conflits ou de crises.

La médiation se déroule dans un cadre neutre, en présence d’un professionnel en médiation formé et agréé à la FSM (Fédération Suisse des Associations de Médiation), pour des personnes souhaitant résoudre une difficulté ou un conflit.

Cette approche est un processus volontaire qui a pour finalité d’aider des personnes (médiés) dans la recherche de résolution de problème. Cette démarche doit respecter le rythme de chacun, la confidentialité des échanges, le souci de l’équité envers chacun, la convivialité et l’impartialité envers les médié-e-s, ainsi que le respect du cadre donné par le médiateur.

Ici l’objectif n’est pas de désigner des coupables ou des responsables ; mais de permettre à chacun d’expliquer sa version des faits, afin de rechercher une solution qui soit la meilleure possible dans la situation actuelle pour chaque partie.

Médiateur

Qu’est-ce qu’un médiateur-trice pour moi ?

Le médiateur n’est ni un arbitre, ni un juge, ni un thérapeute, ni un enquêteur ; son rôle est d’aider les parties à régler elles-mêmes leurs problèmes en facilitant le dialogue. Le médiateur doit être impartial, avoir le souci de l’équité. La médiation n’est pas une conciliation ; ce n’est pas au médiateur de proposer ou d’imposer des solutions, ni de prendre position.

Le médiateur va aider chacune des parties à comprendre le point de vue, la position et les intérêts de l’autre par rapport aux différends en recherchant une solution au conflit qui les oppose.

Le médiateur n’est pas astreint à un résultat : il peut, à tout moment, arrêter la médiation comme toutes les personnes volontaires à la médiation.

A qui s’adresse la médiation ?

La médiation s’adresse à tout professionnel confronté à des problèmes d’équipe, de hiérarchie, de gestion de crises et/ou de conflits au sein de l’entreprise.

Par ailleurs, il s’adresse aussi à toutes les personnes voulant résoudre des problématiques d’ordre familial ou de couple.

Mon offre ?

Le but que je me suis fixé est de vous (une personne ou un groupe de personnes) donner la possibilité d’oser vous exprimer, d’être entendu, de rester vous-même et d’être suivi individuellement sans jugement et sans le poids du regard des autres.

Cet accompagnement se veut un parcours de mise en relation avec vous-même et avec le monde qui vous entoure.

Je propose un accompagnement unique, individualisé, sur-mesure, totalement adapté aux besoins du moment et des demandes des personnes concernées.

Je dispose d’outils performants permettant de tout mettre en œuvre pour le bon déroulement des séances en assurant un cadre de sécurité contrôlé tout au long du processus de médiation pour les médié-e-s.

La durée d’une médiation est variable selon la complexité, la capacité d’intégration, la disponibilité, la nature des thèmes à traiter et l’importance des désaccords :

Le déroulement d’une médiation s’effectue toujours sur une durée limitée : d’environ 2 à 6 mois.

Le rythme des séances varie entre une fois par semaine à une fois par mois.

La durée des séances est généralement comprise entre une heure et deux heures.

Le prix est de CHF 250.- / l’heure si la demande est effectuée par une entreprise. Le règlement s’effectue au terme de chaque séance ou selon accords préalablement discutés.
Le prix est de CHF 150.- l’heure pour la médiation familiale ou de couple. Le règlement s’effectue au terme de chaque séance.

Médiateur

Mes qualifications ?

Outre un diplôme universitaire en médiation à l’Université de Sion, je me base sur la roue de Thomas FIUTAK (5 Etapes de la médiation), sur un modèle enseigné par Christophe IMHOOS (Titulaire du Master européen en médiation & Médiateur assermenté à Genève) ainsi que sur mes diverses formations : CNV ; Thomas Gordon… dont celle de CLEEN ICI : Coaching de libération des empruntes émotionnelles négatives. En effet c’est généralement entre la 2ème & 3ème phase que j’utilise cette option lors d’expression des émotions.

Ma démarche avec vous

Avant-propos

Suite à une demande (par téléphone, par mail ou autres) d’une entreprise, d’un professionnel ou d’une équipe en entreprise, respectivement au membre de la famille ou du couple, je prends le temps de :

  • Comprendre les raisons, les besoins de mon interlocuteur
  • Évaluer l’adéquation de la médiation
    • Vérifier si cette médiation est applicable.
    • Vérifier si je peux y répondre : comme par exemple : si je connais la personne ou une des personnes, en telle circonstance, je refuserais pour des raisons de neutralité.

Une fois les informations recueillies, j’établis un premier contact avec les différentes parties pour vérifier l’adhésion volontaire à la médiation. Ensuite, je les rencontre séparément, pour les entendre et comprendre la problématique de chacun. Après cela, la première phase du processus de médiation peut commencer.

01

1ère phase : Quoi ?

Cette étape permet de cerner et définir le contexte du/des différend-s. Ainsi le médiateur va mettre en place le cadre de son intervention.

Accueil des parties et construction du cadre

1. Présentation du médiateur et des parties

2. Présentation du processus de médiation et de la gestion du conflit.

3. Poser le cadre de fonctionnement et des règles (charte à signer).
Instaurer un climat de confiance
Responsabilité des parties
Clarification des attentes de la médiation
Identifier l’objectif que les médié-e-s veulent atteindre
Obtenir l’accord des parties sur la teneur et l’étendue de la confidentialité.

4. Description brève des faits.

5. Cerner et définir le contexte du différend :
De Quoi s’agit-il ?

6. Le médiateur explore les données et met en place le cadre de son intervention.
C’est quoi le problème pour vous ?
Après chaque séance de médiations, un débriefing est effectué et un renouvellement de l’adhésion à la médiation est reformulé.

Rappel :

Le nombre de séance d’une phase de médiation peut varier selon la complexité, la capacité d’intégration, la disponibilité, la nature des thèmes à traiter et l’importance des désaccords.
Le médiateur et les médié-e-s peuvent à tout moment arrêter le processus.
Le médiateur est uniquement garant du dispositif de médiation et non pas du/des résultat-s.

02

2ème phase : Pour Quoi ?

C’est une phase d’analyse de la situation, la mise en évidences des positions de chacun et une première lecture - pour le médiateur - des dissonances entre les différentes parties en présence.

1. Analyse de la situation :

Mise en évidence des positions de chacun.

  • Garantir le respect des points de vue
  • Identification des principaux points à traiter

Tester les représentations et idées de la réalité

Vérifier quels peuvent être les véritables intérêts

A la fin de cette phase apparaît souvent les premiers besoins exprimés par l’une des parties vis-à-vis de l’autre.

03

3ème phase : Comment ?

Il s’agit de comprendre et d’aider à la gestion du conflit. C’est à ce moment que le médiateur par ses techniques et outils va permettre la recherche d’accords, de solutions qui prennent en compte les besoins de chacun.

1. Quelles options faut-il prendre en considération ?

Identifier les besoins de chacun

  • Reformulation des positions différenciées
    • Reconnaissance des convergences et des divergences
  • Régulation de la conflictualité
    • « D’accord de ne pas être d’accord »
  • Explorer les différentes options
  • Permettre de rechercher des accords possibles
    • Négociation des liens possibles entre les positions et les problèmes rencontrés.
  • Recherche créative d’options
    • Traiter les points identifiés (options)
    • Explorer activement les options
    • Identifier les solutions novatrices
    • Définir les résultats attendus des options
    • Sélectionner les positions acceptables pour chacun
    • Evaluer la faisabilité des solutions retenues

Cette phase est très importante, car elle permet de rechercher un pot commun entre les médié-e-s..

04

4ème phase : Plan d’action ?

C’est une phase décisive car elle détermine la formalisation des accords à la rédaction d’un protocole.

1. Mise en place d’un plan d’action durable.

Déterminer : Qui fait quoi & comment ?

Négocier et formuler les accords

  • Identification des problèmes de mise en œuvre.
  • Engagement oral et écrit des parties
  • Négociation des procédures d’évaluation de l’accord.

Valider les accords : ratification des accords et signature.

Suivi possible selon les cas.

Dans cette phase, chaque personne participant à une rencontre de médiation s’implique et s’engage dans le pratico-pratique de manière authentique.
Cette pratique est transversale, elle reprend in-extenso le processus de médiation quel que soit son champ d’application. C’est une excellente base ; mais les entrées diffèrent selon la composition des parties, la morphologie du groupe de médié-e-s et du type de monde entrepreneurial.
Par ailleurs, la médiation est une démarche qui exige une transparence dans les échanges. En tant que médiateur, je n’ai pas de contact individuel avec les parties en dehors des séances de médiation, hormis pour la fixation des rendez-vous et lors de saisine directe (demande fait directement par une personne) ou par une saisine indirecte (envoyé par une personne) au départ du processus.

Témoignage

Ce qu'ils disent

La méthode de M. Barbezat est très structurée. François m’a guidé et a permis un retour à mes valeurs intérieures. Je peux maintenant faire face aux situations difficiles et à la pression de ma vie quotidienne. Je le remercie grandement pour tout ce chemin accompli.

Client Logo
C.M. Hydrogéologue, Lausanne

Je peux enfin me positionner avec assurance dans mes nombreuses négociations et ceci avec naturel, j’en suis moi-même surpris. Vous m’avez fait toucher un aspect essentiel qui me bloquait et même empoisonnait en partie mon existence tant professionnelle que privée.

Client Logo
R.J. Consultant international, Fribourg

M. Barbezat m’a écoutée, sans porter un jugement sur ce que je voyais comme une incapacité à résoudre mon problème. Au fil des rencontres, j’ai réalisé que j’avais en moi les ressources pour dépasser mes difficultés. J’ai acquis une organisation performante et je n’éprouve plus ce pénible sentiment d’être débordée. Mes collègues l’ont remarqué !

Client Logo
C.C. responsable RH, Neuchâtel

M. Barbezat a pratiqué un coaching précis quant à ses références et créatif pour l’adapter au plus près de ma situation concrète. Il s’est produit en moi une évolution que je peux maintenant poursuivre, elle m’a apporté les repères et les postures dont j’avais besoin.

Client Logo
J-P.C. Pasteur, Neuchâtel

J’ai pu trouver au Cabinet “Le Passage” l’accueil, la sérénité et l’énergie reconstructive qui me permettent de me ressourcer et d’être en harmonie avec moi-même. Cela m’a apporté réconfort, perspectives constructives et m’a permis de retrouver la force et la joie pour poursuive mon parcours de vie.

Client Logo
J. B. Manager, Lausanne